"...Après Agoria, la nouvelle révélation en provenance de Lyon risque bien de s'appeler Anton X..." » TRAX magazine
« …Anton X est un nom qui va de plus en plus circuler dans le cercle très fermé des DJ’s stars de l’hexagone… » COULEUR 3 (Suisse) / émission Métissages
« … Anton X est un must acidulé made in qualité… » TSUGI magazine

Les médias spécialisés ne s'y trompent pas et voient en Anton X l'une des nouvelles révélations lyonnaises. Madagascar, Montréal, Prague, Kuala Lumpur, Paris, Genève… Anton X n’est plus un secret pour les clubbers et festivaliers d’ici ou d’ailleurs. Il parle une langue universelle que chacun peut comprendre, quelle que soit sa culture, celle des sens.

En 1999, il remporte le Gladiator DJ Contest organisé par Independance Records. Puis en 2002, le jury de l’Electronic Contest DJ of the Year DMC/Pioneer le désigne comme l’un des 25 meilleurs DJ’s electro.

Mais en ce début du troisième millénaire, être un bon DJ ne suffit plus à asseoir une réputation. Anton X se lance alors dans la production et est immédiatement séduit par cet univers qui s’ouvre à lui.

L’année 2004 marque donc l’arrivée de son 1er opus. Travel EP sur UMF records. Il entre dans le Massive Buzz DJ Chart au Royaume-Uni, et est très largement play-listé, notamment par Laurent Garnier, BBC Radio 1… et bien d’autres. Le track Cancún issu du maxi a d’ailleurs été pris sous licence par le célèbre label londonien Ministry of Sound.

La sortie en 2006 de Lowis EP sur le non moins prestigieux label Recycled Loops, une des plus belles ventes du label à ce jour, confirme son potentiel. Ce maxi aux accents electro ’80 est, selon Valentino Kanzyani ou encore Carl Cox, « an instant hit made for the dance floors » (un morceau qui fait mouche dès les premières notes, du sur mesure pour les dancefloors).

En novembre 2007, Anton X nous offre de nouvelles saveurs électroniques avec son dernier maxi, « Slow Food EP» (UMF/DISCOGRAPH), à déguster sans modération.

La sortie de son 1er album personnel "Intergravissimas" sera très certainement un bond en avant pour cette fin d'année 2009.

Anton X joue sur toutes les nuances du spectre musical de sa galaxie technophile. Minimale, Détroit, Electro, Techno… sont autant de qualificatifs qui collent à ses sets. Il aime s’affranchir des barrières de style.

Dans ses choix, Anton X préfère faire confiance à son instinct plutôt qu’à la tendance. Il nous offre ainsi des sons éclectiques et percutants, il libère les esprits lors de ses mixes éclatants et généreux.

Il parle une langue universelle que chacun peut comprendre, quelle que soit sa culture : celle des sens.

Rex Club (Paris), Zouk (Kuala Lumpur), Parking (Montreal), Rachdingue (Espagne), Universal Dog (Allemagne), Mad (Suisse), Fleda (Republique Tchèque), Papillon Club (Indonesie), Marines Club (Thailande), Free Bass (Ile de la Réunion), Le Bus (Madagascar), H2O club (Belgique), Nuits Sonores festival (Lyon)... font parties de la longue liste des lieux où Anton X se produit.

Des magazines de référence, comme TRAX, TSUGI et Only for DJ’s ne s’y trompent pas et voient d’ailleurs en Anton X l’une des nouvelles révélations lyonnaises. Ce DJ et producteur de talent n’a pas encore atteint le zénith mais a déjà sa place au firmament.

Alors préparez-vous à un voyage musical éblouissant, vous naviguez sous une très bonne étoile.